autonomie énergétique

Maison autonome : être autonome grâce à l’énergie solaire, c’est possible ?

Autoconsommation

Maison autonome : être autonome grâce à l’énergie solaire, c’est possible ?

L’autonomie énergétique vous tente. Vous rêvez de pouvoir autoconsommer uniquement votre propre production d’énergie renouvelable, respectueuse de la planète. Vous rêvez d’une facture énergétique à 0 €. Ou peut-être votre logement isolé n’est pas raccordé aux réseaux publics d’énergie. Mais vous vous interrogez. L’autosuffisance énergétique est-elle atteignable ? Est-il possible que votre production offre des rendements suffisants pour couvrir la totalité de vos consommations, et ce quelle que soit la saison ?

On ne va pas vous mentir. Être autonome à 100 % en électricité est compliqué. Mais c’est possible avec le photovoltaïque. Cette solution technique est aujourd’hui une option accessible et relativement simple à mettre en place. Une solution parfaitement adaptée à l’autoconsommation totale. L’autonomie énergétique est cependant un choix durable exigeant. L’atteindre est possible à trois conditions : disposer d’une installation solaire parfaitement optimisée et dimensionnée, investir dans des équipements de stockage complémentaires performants et réduire ses consommations à la source.

Optimiser son installation photovoltaïque

Bien dimensionner son installation solaire

L’estimation de la puissance d’une installation photovoltaïque dépend des besoins à couvrir. Une analyse précise des consommations annuelles est incontournable pour déterminer le nombre de modules solaires. Il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel pour évaluer les besoins en Kilowatt-crête (kWc) en fonction de la consommation en Kilowatt-heure (kWh). Il saura également mesurer l’incidence de la saison hivernale.

Si vous visez l’autonomie énergétique, il est recommandé de prévoir une marge supplémentaire par rapport aux estimations. La surproduction d’électricité solaire sera stockée pour combler d’éventuels dépassements de consommation et éviter de « tomber en panne d’électricité ». Vous ne pourrez en effet pas compter sur le réseau public pour combler les écarts entre votre production et vos besoins.

Les rendements varient selon le modèle de panneaux photovoltaïques. Aujourd’hui les modules solaires monocristallins offrent le meilleur rapport qualité-prix, avec des rendements compris entre 16 % et 24 %.

Optimiser les rendements de vos panneaux photovoltaïques

Pour atteindre l’autoconsommation totale, optimiser au maximum la production d’énergie solaire est indispensable. Si certains facteurs comme l’ensoleillement ou la météo ne sont pas maîtrisables, les choix techniques déterminent la performance de l’installation photovoltaïque :

  • Surimposer les modules sur la toiture aide à aérer les panneaux et à les protéger contre les températures élevées. Au-dessus de 25°C, un module perd jusqu’à 0,5 % de rendement par degré supplémentaire.
  • Choisir une orientation sud, sud-est ou sud-ouest est l’idéal pour une production optimisée sur la journée.
  • Incliner les panneaux de 30 à 35° par rapport à l’horizontale permet aux modules de capter les rayons le plus directement et longtemps possible quelle que soit la position du soleil.
  • Éviter les ombrages environnants.
  • Entretenir régulièrement les panneaux solaires élimine la couche déposée sur les modules par la poussière, le pollen, les excréments d’oiseaux, les particules de pollution, etc. Les dépôts réduisent l’apport de lumière. Un module bien entretenu offre un rendement de 2 à 7 % supérieur à celui d’un panneau non nettoyé.

Investir dans le stockage

Les batteries de stockage, un incontournable de l’autonomie énergétique

En autoconsommation partielle avec une installation photovoltaïque raccordée au réseau, il est légitime de s’interroger sur l’intérêt ou non du stockage. En autoconsommation totale, la question ne se pose pas. Disposer de batteries de stockage est indispensable.

Les batteries de stockage accumulent le surplus d’électricité généré lors des pics de production. Les stocks sont utilisés lorsque les rendements baissent, la nuit ou quand les conditions météorologiques sont défavorables.

Pour pouvoir être autonome en toute sérénité, il est conseillé de dimensionner les batteries pour couvrir une consommation d’électricité sur 2 à 3 jours.

Le régulateur solaire pour prolonger la vie des batteries

Le régulateur solaire optimise la charge des batteries de stockage. Il contrôle le niveau des batteries et régule les flux afin de maintenir des charges optimales. Pour qu’une batterie dure le plus longtemps possible, sa charge doit éviter au maximum de descendre au-dessous de 40 % et de monter au-dessus de 95 %. Le régulateur solaire gère les charges et les décharges pour maintenir la charge de chaque batterie dans cet intervalle.

Réduire les besoins en électricité

Optimiser les rendements et stocker les surplus pour prévenir les « pannes » ne suffisent pas pour atteindre l’autonomie énergétique. Il est obligatoire en parallèle d’agir pour réduire les besoins en électricité.

Adopter un mode de vie sobre

Réduire les besoins en électricité, c’est d’abord adopter des gestes quotidiens de sobriété énergétique. C’est enfiler un pull en hiver pour réduire les besoins de chauffage électrique. C’est acheter des appareils électroménagers moins énergivores. C’est veiller à éteindre les lumières et les appareils en veille. C’est éviter d’allumer les radiateurs en aérant les pièces. Etc.

Isoler son logement

Un logement mal isolé et mal aéré est très difficile à chauffer l’hiver et à préserver de la chaleur l’été. Avant d’imaginer devenir autonome énergétiquement, il est essentiel d’isoler afin d’éviter les déperditions énergétiques.

L’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments anciens est encouragée par l’État. Il existe des aides financières pour les travaux de rénovation énergétique, l’isolation de la toiture, des murs et des combles, le remplacement des menuiseries ou l’installation d’une ventilation VMC double flux.

Pour les logements neufs, depuis le 1er janvier 2022, vous devez respecter la réglementation environnementale RE 2020. Elle vise à encourager la construction de bâtiments à énergie positive (BEPOS), avec l’ambition d’atteindre des consommations d’énergie primaire non renouvelables (CEP) égales à 0. C’est le principe même de l’autosuffisance énergétique.

Jouer le mix énergétique

Dernière alternative pour réduire les besoins en électricité : multiplier les sources d’énergies renouvelables d’appoint pour remplacer l’électricité.

Un poêle à bois ou une chaudière à granulés sera un complément appréciable pour réduire le chauffage électrique. Un ballon thermodynamique couplé à une pompe à chaleur remplacera le cumulus électrique. Des panneaux solaires miniatures pourront combler les besoins en électricité de petits appareils comme une lampe, un ordinateur portable, un téléphone.

Être autonome à 100 % en électricité grâce au photovoltaïque est possible. Cela nécessite néanmoins des investissements financiers plus élevés pour surdimensionner l’installation solaire (1), l’équiper de matériels performants, isoler son logement et multiplier les sources d’énergies renouvelables complémentaires. L’autosuffisance énergétique demande aussi une volonté quotidienne pour adopter un mode de vie plus sobre. Mais si l’engagement financier et moral est important, la récompense est au bout du chemin. L’autoconsommation totale, ce sont de réelles économies financières à long terme sur vos factures d’énergie. Et c’est surtout la satisfaction d’agir durablement pour la planète.

Faire appel à un expert vous aidera à faire les meilleurs choix d’autoconsommation photovoltaïque. Professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), Irisolaris peut vous accompagner dans votre démarche.

(1) Bon à savoir : si vous installez des panneaux photovoltaïques sans raccorder votre logement au réseau public d’électricité, vous ne pouvez pas bénéficier de la prime à l’autoconsommation.

Sources :

https://mypower.engie.fr/energie-solaire/conseils/site-isole-peut-on-etre-autonome-grace-a-l-energie-solaire.html

https://mypower.engie.fr/energie-solaire/conseils/maison-autonome-comment-atteindre-l-autosuffisance.html

https://www.nouvelr-energie.com/pv/autonomie-energetique

Leave your thought here

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *